Les Tailleurs de Pierre

Trois hommes taillent des pierres avec les mêmes outils, au même endroit et au même rythme. Ils font rigoureusement la même chose. Pourtant leur productivité est très différente… (Inspiré du poème de Paul Valery)

Les tailleurs de pierre

Jean, le premier tailleur de pierre, très fatigué et déprimé, a du mal à tailler ses pierres. Il perçoit son activité au quotidien comme celle d’un bagnard avec son boulet au pied. Il réussit à tailler péniblement 3 pierres à la journée, sous la contrainte. Son chef qui visiblement a du mal à le motiver se voit contraint de le fouetter de temps à autre pour l’obliger à avancer.

Tailleurs de pierre 2

Le second, Pierre, est un peu plus alerte et productif. Il a en tête qu’il travaille pour le bien de sa toute famille. Il pourra offrir à ses enfants des études. Il arrive à tailler 5 pierres à la journée.

Tailleurs de pierre 3 Le troisième, François, est engagé et très performant. Lui se voit en train de construire une cathédrale. Pierre réussit, avec le sourire, à tailler 10 pierres à la journée.

La Morale : l’engagement et la motivation ne dépendent pas de l’activité réelle réalisée au quotidien, la même pour les 3 tailleurs, mais de la représentation mentale qu’ils s’en font.


Cette histoire montre bien qu’en changeant la représentation mentale (ce qu’on fait avec l’HyperMnemos©), on redonne du sens et on crée les conditions d’une mobilisation.

Si on creuse l’histoire des tailleurs de pierre, on se rend compte également que le compagnonnage est un élément clé de leur réussite : cela met en valeur le rôle clé du manager qui doit développer ses collaborateurs, leur donner du sens, les guider.

Leave a Comment

*